« ATTENTION FRAGILE »

n°1 – Série Noir et Blanc – Réflexion sur le Temps

Billie

130 x 110 – Technique Mixte – Peinture acrylique – posca – collage

(36ème concours de Peinture de la commune d’Istres)

Attention fragile.

La vie est fragile. Cette toile laisse s’exprimer beaucoup de douceur, un peu de mélancolie et de poésie.  La lecture de cette scène, réalisée façon BD, peut se faire en 4 dimensions, la hauteur, la longueur, la largeur et le temps.

Un même endroit, qui conserve le souvenir des passés et espère des futurs.

Le noir représente le passé. La couleur de la toile brute le présent et le blanc le futur.

Se trouve sur l’épaule de la jeune femme un papillon blanc, symbole d’espérance.

Il est accompagné de deux autres plus petits et s’envolent ensemble pour dépasser le fragile.

Une fleur noire se trouve sur sa tempe, venant symbolisée la mémoire du vécu.

Entre les objets du quotidien, parsemés dans ce tableau, il y a de nombreuses fleurs. Des noires, des blanches, des noir et blanc. Elles viennent jouer avec les dimensions, des fleurs blanches dans le passé, des noirs dans le futur, rien n’est hermétique et tout n’est que continuité.

Enfin, la scène est entourée d’extraits de texte d’une chanson de Bernard Lavilliers intitulée « Attention Fragile » et le refrain se trouve posé comme une tête de lit.

Attention Fragile

Billie

Life is fragile. This canvas lets express itself a lot of sweetness, a little melancholy and poetry The reading of this scene, made in a comic book way, can be done in 4 dimensions, height, length, width and time The same place, which preserves the memory of the past and hopes for the future. Black represents the past. The color of the canvas raw the present and the white the future.

On the shoulder of the young woman is a white butterfly, a symbol of hope. It is accompanied by two other smaller ones and fly together to surpass the fragile. A black flower is on his temple, symbolizing the memory of the experience. Between the everyday objects, scattered in this painting, there are many flowers. Black, white, black and white. They come to play with dimensions, white flowers in the past, blacks in the future, nothing is hermetic and everything is only continuity. Finally, the scene is surrounded by excerpts of text from a song by Bernard Lavilliers entitled « Attention Fragile » and the chorus is posed like a headboard.

Posts created 46

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut